bathingwithlucifer:

literally representation of society

(via thisseabreathesevil)

(via lnlbm)

thebacksideofthewall:

I swear the fuckin producers of the simpsons knew shit was an issue before anyone opened their eyes.

Fuck yeah Lisa.

(via thisseabreathesevil)

whoneedsfeminism:

"I need feminism because nobody has ever said to me "Women can be pilots too" And I’ve always limited myself with being a flight attendant, not going beyond that.

Suite au tollé qu’il a apparemment provoqué, j’ai regardé le clip de Anaconda (Nicki Minaj) avec mon amoureux. L’occasion pour moi de faire un rapide point sur l’hypersexualisation.

L’hypersexualisation est une chose qu’on impose aux femmes, pour le regard des hommes. Le schéma d’action est le suivant :

SUJET (homme, hommeS, société patriarcale) hypersexualise OBJET (femme, femmeS, représentations féminines) 

C’est assez clair dans ce schéma que les femmes sont très souvent hypersexualisées par : l’industrie cosmétique, l’industrie du cinéma, celle de la musique, pour le plaisir du regard masculin hétérosexuel

Une femme ne peut pas ”s’auto-hypersexualiser”. Elle peut choisir de montrer sa sexualité, son existence en tant qu’être sexuel, ou pas. Mais à partir du moment où elle est à l’origine de ses actions, elle ne peut plus en être l’objet, et donc ne peut plus s’inscrire dans le schéma patriarcal.

Le résultat peut en être le même : une ou des femme-s peu vêtues qui se trémoussent sous le regard masculin.

Mais, dans le cas très particulier du clip de Nicki Minaj, on voit très bien que Nicki est actrice de sa sexualité, notamment lors de la scène de fin quand l’homme sous le regard duquel elle twerke avance la main pour toucher ses fesses et qu’elle le lui interdit d’un geste sec avant de quitter l’écran.

Dans ce clip, Nicki Minaj choisit de montrer sa sexualité, mais ne le fait surtout pas pour le regard masculin. Elle ne participe donc pas à “l’hypersexualisation de la femme” (des femmes, plutôt, donc), puisqu’elle le choisit.

Si le même clip avait été celui d’un artiste masculin, et que Nicki Minaj n’avait été qu’une danseuse, et encore plus l’homme a la fin avait pu lui toucher les fesses, le message que j’ai reçu aurait été bien différent.

Je pense très important de souligner qu’en accusant une femme artiste et maîtresse de ses choix visuels et artistiques, de participer à la société patriarcale, c’est peu ou prou la même chose que de dire qu’une femme qui s’habille en minijupe participe à la culture du viol.

Et supposer qu’elle “montre son cul” parce que c’est vendeur ou parce que ses producteurs savent que c’est vendeur, c’est aussi lui enlever son pouvoir de femme et d’artiste, de faire des choix artistiques (qui peuvent ne pas nous plaire) qui ont sûrement un sens pour elle, pas forcément profond et mystique, mais pas forcément non plus guidés par l’appât du gain - de ses producteuRS, de surcroît. (ce qui la placerait encore dans un rapport sujet-objet où elle ne serait qu’une créature à la merci de ses supérieurs)

Pour finir, super commentaire dans les premiers sous le clip :

Traduction :

"Actuellement mort de rire de tous ces gens qui prouvent l’intérêt de ce clip. Je suppose que s’il y a des femmes comme ça dans des clips d’artistes masculins c’est OK, mais à la seconde où les femmes font ça pour elles-mêmes, c’est considéré comme du porno, et inappoprié !"

(je guess que c’est UN commentateur et ça me fait trop plaisir)

A vous les studios.

Edit : on me fait remarquer qu’il se joue aussi dans le traitement fait aux actions et aux choix de Nicki Minaj le fait qu’elle est noire. J’ai volontairement choisi de ne pas en parler parce que je trouve que ce serait très déplacé de ma part, étant blanche et pas du tout rencardée sur le sujet. Cette dimension ne peut pas être abordée par moi, mais je ne l’oublie pas, seulement je n’ai pas du tout les clefs ni la légitimité de m’exprimer sur le sujet. Si vous avez des liens à ce propos à me recommander je suis toute ouïe :)

humansofnewyork:

"There is a stigma in this country around women with jobs. So I want to start an organization that provides girls in the Congo with examples of women around the world who have balanced family and career. Most men in this country think it’s only about money. They think: ‘If I make enough money for us to live, then my wife should take care of the children.’ The common belief is that a woman who works is hurting her children. People don’t realize that children also gain from the knowledge and experiences of their mother."
(Kinshasa, Democratic Republic of Congo)

omgitsbrilliant:

livindavidaloki:

redhjedi:

The Hulk ain’t never lied.

I can’t even express how much respect I have for Mark Ruffalo.  The dude’s on the US terrorism watchlist for fuck’s sake.

Omg, it’s true

(via laidbarebeneaththesun)

the-goddamazon:

fuckyeahbiguys:

"I’m sick of how bisexuality is erased in LGBT spaces. I get really nervous before any LGBT event, especially Pride. I feel incredibly sad and hopeless when gay and lesbian people call me insulting names. If gay and lesbian people don’t understand me – Continue reading Prejudice at Pride at Empathize This

This just punched me in the heart.

(via laidbarebeneaththesun)

365reasonstobeafeminist:

Jim Buchy is a Republican Ohio state legislator who is currently doing his best to illegalise abortion in Ohio with the exception of cases where a woman’s life is in danger. 

In the recent Al Jazeera documentary The Abortion War, Buchy was asked the question:

What do you think makes a woman want to have an abortion?

His reply:

imageimageimageimageimageimage

Now, see what happens when we let old white men into politics? 

No uterus, literally no opinion.

(via laidbarebeneaththesun)